pixel
Retour à l'accueil > Critiques >

Critique du film Blood: The Last Vampire

BLOOD: THE LAST VAMPIRE

Titre original : Blood The Last Vampire
Réalisé par Chris Nahon
Année : 2009
Pays : Hong Kong / Japan / France
Durée : 91 min
Note du rédacteur : 4 / 10

L'HISTOIRE

A la veille de la guerre du Vietnam, une base américaine est infestée par d'étranges créatures démoniaques à l'apparence humaine. Une jeune fille répondant au nom de Saya est envoyée sur place par une organisation gouvernementale secrète dans le but de les éliminer. Pour mener à bien sa mission, elle adopte alors l'identité d'une écolière et intègre le collège de la base.

LA CRITIQUE

Huit ans après avoir dirigé Jet Li dans "LE BAISER MORTEL DU DRAGON", Chris Nahon renoue avec l'univers asiatique à travers cette adaptation du manga animé culte de Hiroyuki Kitakubo sorti en 2000. Tout d'abord confié à Ronny Yu qui en fut finalement écarté, le projet est ambitieux, et malheureusement trop conforme aux standards américains pour rivaliser avec la version originale.

Plus fantaisiste et moins dark que le film d'animation, le récit s'aventure de manière plutôt hasardeuse dans l'exploitation de nouveaux personnages complètement superflus, ainsi que dans le développement purement gratuit et peu inspiré du passé de l'héroïne, Saya, animée d'un furieux désir de vengeance. Une jeune fille torturée à laquelle on a eu l'outrecuidance d'attribuer un traditionnel vieux maître responsable de son apprentissage et une famille peu orthodoxe à la "STAR WARS", gâchant ainsi tout le mystère régnant sur la jeune tueuse de démons dans l'œuvre originale, qui orientait plutôt son récit sur le personnage de l'infirmière rondelette (certainement pas suffisamment vendeur...) en tant que témoin d'une guerre secrète contre des créatures dont elle ignorait jusqu'à l'existence...
C'est également le cas d'Alice, pièce rapportée et prétexte pour évoquer l'adolescence (peut-être afin d'attirer un public vraisemblablement peu enclin à connaître "BLOOD THE LAST VAMPIRE" premier du nom), introduite ici pour conférer une forme d'humanité à l'héroïne japonaise, interprétée par la belle Gianna Jun ("MY SASSY GIRL"), une actrice coréenne quasi trentenaire !

Avec le hongkongais Corey Yuen aux commandes des chorégraphies, il est vrai que les combats restent un élément phare de cette production, qui offre bien quelques images décentes allègrement constellées de giclures de sang noirâtres, très proches de l'univers du jeu vidéo. Cependant, petit bémol du côté des effets visuels, qui frôlent le ridicule, notamment lorsqu'il s'agit de faire évoluer les démons sous leur apparence la plus hideuse... Et cela sans parler des dialogues, véritable diarrhée verbale tristement caricaturale...
Alors que Hiroyuki Kitakubo jouait habilement sur la confusion en pleine fête halloween, Chris Nahon exagère constamment les scènes d'action, qui se transforment en véritables affrontements armés pour la pauvre Saya, personnage auquel on ne parviendra guère à s'attacher tant il semble globalement difficile de s'impliquer dans le film.

Bourré de prétentions, un comble que ce live raté s'avère techniquement moins impressionnant que l'œuvre dont il s'inspire, bien que réalisé presque dix ans après !
Note de : 4 sur 10
Publiée le
Blood: The Last Vampire
Blood: The Last VampireBlood: The Last VampireBlood: The Last VampireBlood: The Last VampireBlood: The Last Vampire

- VOS COMMENTAIRES (ancienne version pour ceux qui n'ont pas de compte Facebook) -

Attention, vous laissez des commentaires sur le film et non sur la critique ou le site.
Tout commentaire injurieux, raciste ou déplacé sera supprimé par la rédaction.
HorlodHorlod - 03/02/2010 à 10:37
# 2

NUL !!!


A télécharger pour voir l'intro et pis basta.

Sa note: 1/10
satan - 05/12/2009 à 10:58
# 1

Oi,

Lan, je ne sais pas si tu as vu le second anime qui a été tiré de Blood (une longe série), mais on dirait bien que l'histoire du nouvel animé ressemble vaguement à celle du film. Du moins pour l'histoire de la vengeance sur fond de guerre du VietNam. Cet animé est assez long (50episodes), et si le début part plutôt bien, cela tombe vite dans une histoire d'amour et un triangle amoureux particulièrement affligeant. J'ignore commenet est la famille recomposée du film, mais celle de la série d'animation (produite par I.G.) pourtant, est également assez lamentable.
Bref, je serai curieux si ce film et cette série animé ont un vague rapport, en tout cas ils ne sont pas à la hauteur de l'OAV original.

.S

Laissez votre commentaire
Nom / Pseudo :
Email :
Site Web :
Commentaire :
6 + 4 = ?

Cette page a été vue 1975 fois.