pixel
Retour à l'accueil > Critiques >

Critique du film Bay, The

BAY, THE

FICHE | CRITIQUE(S) | PHOTOS (18) | NEWS (2) | DVDS | VIDEOS (5)
Titre original : The Bay
Réalisé par Barry Levinson
Ecrit par Michael Wallach
Année : 2012
Pays : USA
Durée : 84 min
Note du rédacteur : 5.5 / 10

L'HISTOIRE

La petite ville côtière de Chesapeake Bay doit sa prospérité à l'élément aquatique. Lorsque deux biologistes français relèvent un affolant niveau de toxicité de l'eau et tentent d'alerter le maire, ce dernier refuse de semer la panique dans sa paisible cité. Inaction fatale, puisqu'une épidémie mortelle ne tarde pas à se répandre, qui voit les habitants se transformer en hôtes de parasites mutants qui prennent le contrôle de leurs esprits, tandis que Cheaspeake Bay sombre dans l'horreur...

LA CRITIQUE

Devant la déferlante de films d'horreur labellisés "found footage", difficile de se frayer une place ! Hormis quelques surprises hybrides comme "TROLL HUNTER" et son folklore scandinave ou "CHRONICLE" qui appliquait la formule aux superhéros, ce genre cinématographique commence sérieusement à s'essouffler, alors qu'on s'apprête à voir débarquer le cinquième opus de "PARANORMAL ACTIVITY"...
Ce sont d'ailleurs les producteurs de "PARANORMAL ACTIVITY" et "INSIDIOUS" qui nous promettent une fois de plus monts et merveilles, avec ce film signé Barry Levinson, réalisateur à l'origine – tout de même ! – de "GOOD MORNING VIETNAM" et "RAIN MAN".

"THE BAY" s'ouvre donc sur une série d'images télévisées évoquant une catastrophe écologique d'envergure internationale, caractérisées par une vague d'animaux morts échoués sur les plages ou tombés du ciel. La suite prend la forme d'un docu-menteur, inspiré par des faits réels : l'existence avérée d'un dangereux parasite, le Cymothoa exigua, qui dévore les créatures marines de l'intérieur, conjuguée à l'impact hautement néfaste des déchets industriels sur l'environnement.
Les révélations qui suivent sont constituées du témoignage d'une journaliste locale présente sur les lieux à l'époque des évènements racontant ce qu'il s'est réellement passé pendant cette fête du 4 juillet 2009, étayé par différents enregistrements d'archive confisqués par le gouvernement et regroupés sur un site type WikiLeaks...

Malgré les arguments qui tendent à prouver que "THE BAY" est un énième produit purement commercial, sorte de croisement entre "PIRANHAS" et "CONTAGION", les thématiques abordées illustrent des préoccupations bien réelles, de même que l'existence de ce "pou des mers" fait franchement froid dans le dos !
Elevage intensif gourmand en pesticides, pollution industrielle des eaux, complaisance des autorités face à des enjeux économiques qui les dépassent, théorie du complot gouvernemental, mutation génétique d'une espèce animale, contamination qui se propage à toute allure... tout cela pourrait bien nous arriver !

Seulement, bien que les effets spéciaux – consistant essentiellement en des lésions corporelles, des pustules peu ragoûtantes et des cadavres mutilés – se montrent plutôt crédibles, le traitement du récit l'est beaucoup moins. Outre les sempiternelles et pénibles images d'Epinal d'une Amérique en pleine fête nationale (et le fait que la catastrophe se déroule pile-poil ce jour là), les fameuses images d'archive sonnent faux, alors que la narration et le jeu des acteurs ne sont guère plus persuasifs. Non seulement "THE BAY" se traine mais malheureusement, tout cela fait qu'on a du mal à y croire...
Dommage, il y avait de l'idée.
Note de : 5.5 sur 10
Publiée le
Bay, The
Bay, TheBay, TheBay, TheBay, The

- VOS COMMENTAIRES (ancienne version pour ceux qui n'ont pas de compte Facebook) -

Attention, vous laissez des commentaires sur le film et non sur la critique ou le site.
Tout commentaire injurieux, raciste ou déplacé sera supprimé par la rédaction.
Aucun commentaire pour l'instant.
Laissez votre commentaire
Nom / Pseudo :
Email :
Site Web :
Commentaire :
6 + 5 = ?

Cette page a été vue 3017 fois.