pixel
Retour à l'accueil > Critiques >

Critique du film Bal de l'horreur, Le

BAL DE L'HORREUR, LE

FICHE | CRITIQUE(S) | PHOTOS (31) | NEWS (1) | DVDS | VIDEOS (1)
Titre original : Prom Night
Réalisé par Paul Lynch
Année : 1980
Pays : Canada
Durée : 88 min
Note du rédacteur : 1 / 10

L'HISTOIRE

Dans une vieille école déserte, une jeune fille est accidentellement tuée alors qu'elle jouait avec ses camarades. Devant l'horreur du drame, les enfants décident de garder secret la mort de la petite fille. Six ans plus tard, les mêmes enfants, devenus des adolescents, préparent le bal de fin d'année de leur lycée. Malheureusement, un témoin de leur mensonge a décidé de leur faire payer durant la nuit du bal leur odieux silence d'il y a six ans...

LA CRITIQUE

Aimez-vous le disco ? Vous êtes du genre à apprécier les pseudos acteurs qui doivent jouer de jeunes adolescents effrayés alors que dans la réalité, ils approchent de la trentaine ? Allez j'insiste, faites-vous partie de ceux qui aiment attendre patiemment la bonne heure de pellicule avant qu'un meurtre s'exécute enfin devant l'objectif de la caméra ? Si à l'issue de ces trois questions, vous me répondez un oui alors, le slasher "LE BAL DE L'HORREUR" va hanter vos nuits.

"LE BAL DE L'HORREUR" est un pur film de commande axé sur ce que désire le public amateur de slasher dit soft. On est loin des Video Nasty. Les deux vecteurs essentiels à tout bon slasher qui se respecte sont carrément zappés pour plaire à la gamine pré-pubère. Point de sexe et de gore. Privilégiant les situations longuettes de phrasets tous plus inutiles les uns des autres et les séquences chiantes où la pauvre héroïne se retrouve seule dans une pièce pendant 30 bonnes minutes pour enfin trouver l'interrupteur.

Le pire c'est qu'aux yeux de certains, "LE BAL DE L'HORREUR" est considéré comme l'un des films fondateurs du slasher. Ce qu'ils ignorent c'est que ce dernier reprend sans scrupule des séquences entières de ses aînés : "HALLOWEEN", "CARRIE", "BLACK CHRISTMAS" et même les déhanchés de Travolta, ils y passent tous.

"LE BAL DE L'HORREUR" veut nous faire croire qu'il a tout invité. Mais nous ce qu'on veut bien croire c'est que le film a été torché au plus vite pour profiter à fond de cette fête symbolique pour situer sa mise en scène macabre. C'est à penser que la seule idée était de mettre la main sur cette célèbre soirée de fin d'année de promo pour ainsi estampiller un sous genre du slasher pour adolescents qui eux, n'y verront que du feu.

Pour mieux faire passer la pilule, la production convie deux acteurs célèbres dans le film de Paul Lynch. Tout d'abord, Jamie Lee Curtis, l'abonnée scream-queen qui décidemment en a pas assez de s'époumoner après sa peur bleue la nuit d'"HALLOWEEN" de 78 et faire les idiotes en haut d'un phare dans "FOG".

En fait, Curtis, est juste là pour le fun. Genre, ils l'ont appelé et lui ont dit : « Allez viens, tu verras, on est des mecs cools, y'a de la bière, on va se bourrer la gueule, tu n'auras qu'à attendre la chute finale pour pousser un petit cri anthologique et ça nous ira ». Bref. Il en est de même pour le respectable Leslie Nielsen, ce dernier est quasi fantomatique pendant toute la fiction. Le film aurait pu pourtant y gagner si le réalisateur et son scénariste auraient mieux exploité ces deux acteurs « stars » dans d'autres rôles que ceux de simples protagonistes (de passage). Mais non, c'était bien trop difficile de pondre une histoire qui vous donne l'envie de suivre patiemment les exécutions. On s'ennuie devant "LE BAL DE L'HORREUR". Bien sûr, le film ne manque pas d'enchaîner les fausses pistes pour ceux y trouveront attrait.

Mais au final qui est donc le fameux tueur à l'arme blanche ? Serait-ce le concierge ? Il est vrai qu'il est un peu marteau mais quand même. Ou peut être que c'est l'enfant, oui c'est ça c'est l'enfant de l'introduction, il revient se venger après un passage dans un hôpital pendant ces longues années. Mais ça ne résout pas la question du choix de cette soirée pour commettre les crimes. A force d'aller plagier ses prédécesseurs, la chute bien évidemment qu'on la connait. Et ce n'est pas les meurtres dans la grande majorité en hors champ qui vont valoriser le film, ni la musique Disco qui est au final, est plus stressante que plaisante.

"LE BAL DE L'HORREUR" est un slasher bas de gamme. Un slasher qui plus est mal fichu où même son casting à tendance à ne finalement pas trop y croire à ce vilain boogeyman qui persécute les jeunes adolescentes. Jamie Lee Curtis était réellement bourrée sur le tournage ce qui peut signifier son jeu laborieux. Hormis peut être une tête décapitée qui dévale sur la piste de danse, il est difficile de vraiment trouver plaisir devant cette chiquenaude comme aiment le dire nos amis canadiens.
Note de : 1 sur 10
Publiée le
Bal de l'horreur, Le
Bal de l'horreur, LeBal de l'horreur, LeBal de l'horreur, LeBal de l'horreur, LeBal de l'horreur, Le

- VOS COMMENTAIRES (ancienne version pour ceux qui n'ont pas de compte Facebook) -

Attention, vous laissez des commentaires sur le film et non sur la critique ou le site.
Tout commentaire injurieux, raciste ou déplacé sera supprimé par la rédaction.
SebastienSebastien - 24/04/2008 à 13:24
# 2

TOUT CA POUR CA? Mais quoi en fait, puisqu'il ne se passe rien...?
Mais quand même un 1 pour la scène du meurtre de la blonde ( j'adore lorsque les filles sont poursuivies pendant longtemps pour ensuite... ben crever! ;)

Sa note: 1/10
ArgentoCorpseArgentoCorpse - 23/04/2008 à 21:48
# 1

scandaleusement nul ce film

Laissez votre commentaire
Nom / Pseudo :
Email :
Site Web :
Commentaire :
4 + 3 = ?

Cette page a été vue 3769 fois.