pixel
Retour à l'accueil > Critiques >

Critique du film 7ème Festival du Film Asiatique de Deauville

7EME FESTIVAL DU FILM ASIATIQUE DE DEAUVILLE

Année : 2005
Pays : Deauville, France
Note du rédacteur : 10 / 10

LA CRITIQUE

Du 09 au 13 mars 2005

Pour l'ouverture de cette septième édition du festival du film asiatique de Deauville, l'accent a été inévitablement mis sur les ravages causés par le tsunami en décembre dernier...
Côté programmation, une pléiade de trouvailles nous fut présentée, à commencer par les films en compétition officielle et en compétition "Action Asia", mais aussi dans le cadre de la section "panorama". Egalement au programme, un "regard" sur le travail du réalisateur Hong-Kongais Fruit Chan avec la projection de plusieurs de ses films, ainsi que deux hommages rendus respectivement à Christine Hakim, actrice et productrice indonésienne plusieurs fois récompensée, et Takashi Miike, célèbre réalisateur japonais à la filmographie impressionnante et ô combien éclectique, avec pour chacun une rétrospective plus ou moins complète de leur carrière.
C'est donc dans une ambiance conviviale, malgré le cadre ultra chic de la ville de Deauville avec ses casinos, ses gigantesques villas de vacance à colombages et ses magasins haute couture, que nous aborderons ces quatre jours de festival, naviguant de l'immense salle du C.I.D. à celle du Casino, en passant par le petit cinéma Le Morny... Au niveau de l'organisation, rien à redire, tout les acteurs de cette manifestations ont fait montre de professionnalisme, peut-être juste un petit bémol concernant les changements de programmation de dernière minute et surtout l'accueil reçu au cinéma du Casino qui interdisait l'accès du hall au public entre les projections...
L'édition de cette année aura aussi été l'occasion pour Jean-Pierre Dionnet de nous présenter sa nouvelle collection DVD "Asian Star" (en association avec Pathé) lors d'une soirée privée, dont le lancement aura lieu le 20 avril prochain avec la sortie de la vague 1, soit une dizaine de DVD tels que "FLYING DAGGER", "THE VICTIM", "THE LEGEND OF EVIL LAKE", "THE MOON WARRIORS", "YESTERDAY", "L'EMPEREUR ET L'ASSASSIN", "A MAN CALLED HERO"... La vague 2, quant à elle, est d'ores et déjà prévue pour juin, notamment avec "LEGEND OF ZU", "SWORD IN THE MOON", "MY SASSY GIRL", "RUNNING ON KARMA", "BAG GUY", "TUBE"... Plus d'infos sur http://www.asianstar.fr/

Voici donc les résumés des films présentés cette année, ainsi qu'une courte critique pour la quinzaine que nous avons eu le temps et la chance de visionner.



.: COMPETITION OFFICIELLE :.

"CHARON" de Gen Takahashi (Japon)
avec Megumi Morisaki, Jun Kawamoto, Ryushi Misukami
Une jeune femme accepte de se marier car son époux lui a promis de ne pas avoir de relations sexuelles avec elle. Travaillant la journée dans une librairie, elle devient la nuit venue Charon, une call girl très demandée dont s'est épris un malfrat. Un jour, son mari découvre la vérité, et Charon décide de disparaître...


"CHASED BY DREAMS" de Buddhadeb Dasgupta ( Inde)
avec Prosenjit Chatterjee, Rimi Sen, Rajesh Sharma, Raima Sen, Arijit Datta, Gautam
Paresh s'arrête de village en village afin de projeter des films éducatifs en 16mm produits par le gouvernement indien. Il tombe peu à peu amoureux de l'image de celluloïd d'une jeune fille apparaissant dans un de ces films et rêve de la rencontrer un jour en chair et en os.


"ELECTRIC SHADOWS" de Xiao Jiang (Chine) *LOTUS PREMIERE - Prix du magazine Première*
avec Kiang Yihong, Xia Yu, Li Haibin, Quip Zhongyang, Zhang Haoqi
Ling Ling est née à la fin de la Révolution Culturelle chinoise pendant une séance de cinéma en plein air. Sa mère, dont la future carrière de chanteuse est brisée par cette naissance inopinée, veut se suicider mais trouve la force de survivre en prenant exemple sur les héroïnes engagées de ses films favoris. Vivant dorénavant en marge de la société, la jeune Ling Ling se lie d'amitié avec Bing, un enfant battu régulièrement par son père.


"HOLIDAY DREAMING" de Fun-chun Hsu (Taïwan) *LOTUS DU MEILLEUR FILM - Grand Prix* et *LOTUS AIR FRANCE - Prix de la Critique Internationale*
avec Tony Yang, Hung-sheng Huang, Chun-ning Chang, Tai-an Huang
Deux jeunes hommes, Ah-Zhou et Xiao-Gui, sont sur le point de finir leur service militaire dans la marine. Une semaine avant la quille, leur supérieur leur demande de retrouver un déserteur qui s'est enfui de la base armé d'un fusil.


"LAKESIDE MURDER CASE" de Shinji Aoyama (Japon)
avec Koji Yakusho, Hiroko Yakushimaru, Etsuji Toyokawa, Akira Emoto
Trois familles s'installent dans une villa isolée au bord d'un lac en compagnie d'un tuteur. Ce dernier a été engagé afin d'aider leurs enfants à préparer sérieusement l'examen d'entrée d'un prestigieux lycée privé. Une nuit, l'une des épouses annonce à son mari qu'elle vient de tuer sa maîtresse...

>> Critique : Pour son douzième long-métrage, Shinji Aoyama, qui avait déjà été remarqué au festival de Cannes en 2000 avec son film "EUREKA", a misé cette fois sur le thriller en adaptant à l'écran le roman "LAKE SIDE" de Keigo Higashino. Un scénario très bien ficelé pour ce film au suspens prenant, même si son rythme général ne s'avère pas spécialement haletant, avec une ambiance à la limite du huis clos. La fin, quant à elle, est assez inattendue et donne tout son intérêt à ce film, critique du système éducatif japonais, dans lequel les enfants jouent finalement un rôle déterminant...


"MAREBITO" de Takashi Shimizu (Japon)
avec Shinya Tsukamoto, Tomomi Miyashita, Kazuhiro Nakahara, Miho Ninagawa
Masuoka est obsédé par les phénomènes liés à la peur : d'où provient-elle et à quoi conduit-elle ? Il a filmé dans le métro le suicide particulièrement violent d'un homme dont le visage était marqué par une stupeur indicible. Ces images l'obsédant, il traque inlassablement dans les rues de Tokyo, caméra à la main, des éléments de compréhension. Ses recherches le conduisent à un monde souterrain, surnaturel et inquiétant...

>>Critique : Après avoir réalisé la série des "JU-ON" et le remake américain "THE GRUDGE", Takashi Shimizu s'attaque cette fois à quelque chose de bien plus expérimental. Un peu à la manière de "BLAIR WITCH PROJECT", "MAREBITO" joue avec les images DV, ce qui instaure une sorte d'intimité entre le personnage principal et le spectateur, témoin de ses étranges vagabondages dans un monde souterrain... Un film à l'ambiance glauque, parfois assez malsaine, en particulier dans le traitement du rapport père-fille, qui vogue entre rêve et réalité sur fond de vampirisme. Le rythme est particulièrement lent et au final on ressort de la salle un peu dérouté et sur sa faim...


"THE OVERTURE" de Itthi-Sunthorn Wichailak (Thaïlande)
avec Anuchit Saphanphong, Adul Dulyarat, Arratee Tanmahapran, Narongrit Tosa-nga
Né dans une famille de musiciens, Sorn est naturellement doué pour la musique. Il joue du xylophone, dont il obtient des sonorités divines. Alors qu'il est encore un enfant, son frère aîné est battu à mort par des musiciens rivaux et il est dorénavant interdit de jouer de cet instrument dans la famille. Sorn désobéit pourtant aux ordres de son père et joue en secret dans un temple abandonné...


"THIS CHARMING GIRL" de Lee Yoon-ki (Corée du Sud) *LOTUS DU JURY - Prix du jury*
avec Kim Ji-soo, Hwang Jung-min, Kim Hye-ok, Lee Dae-yeon, Lee Geum-ju
Jeong-hae mène une vie paisible et monotone à Séoul, partageant son temps entre le bureau de poste où elle travaille et son appartement qu'elle occupe seule. Un jour, elle ramène chez elle un chaton égaré qui lui rappelle l'époque où sa mère était encore en vie. Ces souvenirs du passé font resurgir des traumatismes jusqu'alors enfuis au plus profond d'elle-même qui vont bouleverser son existence trop lisse.


"THE WORLD" de Jia Zhangke (Chine) *LOTUS DU MEILLEUR SCENARIO - Prix du Groupe Lucien Barrière*
avec Zhao Tao, Chen Taisheng, Jing Jue, Jiang Zhongwei, Wang Yiqun, Wang Hongwei
A World Park, parc miniature réunissant les monuments les plus célèbres du monde entier, Tao vit dans un rêve. Chaque jour, elle chante et danse avec bonheur devant un public ravi. Son petit ami, Taisheng, travaille comme gardien du parc. Mais leur relation se dégrade peu à peu, d'autant que Taisheng est attiré par une autre femme.




.: COMPETITION ACTION ASIA :.

"ARAHAN" de Ryoo Seung-wan (Corée du Sud) *LOTUS ACTION ASIA – Grand prix Action Asia*
avec Ryoo Seung-bum, Yun Soy, Ahn Sung-ki, Jung Doo-hong, Yon Ju-sang,
Un jeune policier naïf souhaite ramener la justice dans le monde. Mais dans la réalité, il est impuissant devant les méfaits des plus minables gangsters locaux. En tentant d'arrêter un malfrat, il est accidentellement assommé par la fille de Jaun, un membre des Sept Grands Maîtres, gardiens du secret d'Arahan et maîtres en arts martiaux.

>>Critique : Ce n'est pas pour rien que "ARAHAN" a reçu la récompense du jury dans la catégorie Action Asia ! Effectivement, pour son troisième film déjà fort bien connu des amateurs du genre, et après avoir réalisé "NO BLOOD NO TEARS", Ryoo Seung-Wan frappe très fort avec cette comédie hilarante du début à la fin, entre fantastique et arts martiaux, mettant en scène dans des décors urbains à la "SPIDERMAN", des personnages aussi attachants que drôles (en particulier l'excellent Ryoo Seung-bum, propre frère du réalisateur, que l'on avait déjà pu remarquer dans "CONDUCT ZERO"). Au niveau images, on a droit à un flot d'effets spéciaux spectaculaires, avec l'utilisation de Bullet Time à la "MATRIX", pour un cocktail rythmé d'humour et d'action à ne pas manquer !


"BORN TO FIGHT" de Panna Rittikrai (Thaïlande)
avec Dan Chupong, Noppol Gomarachun, Suntisuk Phromsiri
Un officier de police se joint un groupe d'athlètes de haut niveau afin de participer à une œuvre de charité dans un petit village de Thaïlande. Ils vont se retrouver pris en otage par un gang qui terrorise les villageois.

>>Critique : Film d'action dans la grande lignée des blockbusters américains par l'équipe de "ONG BAK", "BORN TO FIGHT" plaira aux amateurs d'explosions, de cascades et de baston à tout va ! Scénario somme toute classique, mettant en scène des pauvres villageois sans défense pris en otage par de méchants terroristes, qui vont vite se rebeller devant la cruauté de leurs tortionnaires, prêts à tout pour faire libérer leur chef emprisonné et menaçant même de détruire Bangkok à coup de missiles ! La seule particularité de ce film réside dans l'utilisation des compétences sportives des athlètes dans les combats, un peu à la manière des chorégraphies d'art martiaux Hong-Kongaises. Cela dit, ce long-métrage s'arrête tout juste au stade du simple divertissement, sans laisser un souvenir impérissable.


"FIGHTER IN THE WIND" de Yang Yun-ho (Corée du Sud)
avec Yang Dong-kun, Aya Hirayama, Masaya Kato, Jeong Tae-woo, Jung Doo-hong
L'histoire vraie inspirée des mémoires de Choi Bae-dal, un Coréen émigré au Japon au début des années 40, et qui est devenu un des plus respectés karateka au monde en créant une nouvelle forme d'arts martiaux, le « Kyokushin Karate».

>>Critique : Là où les films Hong-Kongais excellent, cette adaptation du manga de Bang Hakgi s'essouffle un peu... En effet, si l'idée de retracer la vie d'un personnage emblématique des arts martiaux a déjà été maintes fois exploitée, ici l'alchimie n'est pas au rendez-vous comme dans un "TAI CHI MASTER", un "ONCE UPON A TIME IN CHINA", ou encore un "WING CHUN". L'acteur principal, qui est également connu pour être rappeur hors caméra, est ceci dit tout à fait convaincant dans la pratique des arts martiaux. Cependant, quelques passages too much, qui prêtent à sourire ponctuent des combats aux chorégraphies un poil insipides pour un film qui n'est définitivement pas assez convaincant pour entrer dans le panthéon du genre.


"HEROIC DUO" de Benny Chan (Hong Kong)
avec Ekin Cheng, Francis Ng, Leon Lai, Karena Lam
Un officier de police irréprochable dérobe un million de dollars dans un coffre d'un commissariat. Kin, membre de la force spéciale G4, est persuadé que l'officier a été hypnotisé. Il fait alors appel à un psychologue emprisonné pour meurtre afin de trouver le vrai coupable...

>>Critique : Reprenant les recettes des films d'action américains, Benny Chan, le réalisateur qui avait déjà fait parler de lui avec les deux premiers "MOMENT OF ROMANCE", les "GEN X COPS", ou encore "THE BIG BULLET" et qui signe également "THE NEW POLICE STORY", nous délivre l'un des blockbusters Honk-Kongais de l'année 2004. Tout y est, cascades, gunfights, romance et surtout un casting de rêve avec Leon Lai ("CITY HUNTER", "FALLEN ANGELS", "GOD OF GAMBLERS 3"...) en hypnotiseur et Ekin Cheng ("THE STORMRIDERS", "A MAN CALLED HERO", "THE TWINS EFFECT"...) en flic rebelle, mais aussi Francis Ng ("THE BRIDE WITH WHITE HAIR", "EVIL CULT", "INFERNAL AFFAIRS II"...) dans un rôle de méchant qui lui sied à merveille ! Le scénario reste un peu trop classique et prévisible, mais cela n'empêchera pas les spectateurs indulgents de passer un bon moment.


"SURVIVE STYLE 5+" de Gen Sekiguchi (Japon) *Mention spéciale du jury*
avec Tadanobu Asano, Reika Hashimoto, Kyoto Koizumi, Hiroshi Abe
Un mari et sa femme mourante, un hypnotiseur à succès, une publicitaire, un homme convaincu d'être un oiseau, un gang de trois voleurs et un tueur à gages. Les vies de ces différents personnages, qui à priori n'ont pas grand chose à faire ensemble, vont se retrouver étroitement liées, s'entremêler et finalement s'acheminer inexorablement vers une fin des plus surprenantes...

>>Critique : Véritablement LA grande trouvaille de ce festival, cet OVNI du cinéma japonais fait parfois penser à du "PULP FICTION" par sa trame saccadée et ses personnages burlesques aux destins croisés. Néanmoins "SURVIVE STYLE 5+" possède sa propre personnalité, avec son humour complètement déjanté, ses décors Pop Art délirants et ses situations hors du commun... Pour son premier long-métrage, ce génie issu du milieu de la publicité signe un vrai chef d'œuvre, à la fois drôle et original, et qui en aura assurément surpris plus d'un ! A noter la présence au casting de Vinnie Jones, que l'on avait déjà pu voir dans l'excellent "SNATCH", mais également celle de l'illustre Sonny Chiba, très drôle dans son petit rôle de chef d'entreprise. Un film à voir absolument !!!




.: SECTION PANORAMA :.

"A FAMILY" de Lee Jung-chul (Corée du Sud)
avec Soo Ae, Joo Hyun, Park Ji-bin
Jeong-eun, une voleuse repentie, sort de prison après trois ans de détention. Elle retourne voir son père, un ancien policier renfermé et brusque, qui travaille dorénavant dans une poissonnerie et élève seul son jeune fils suite au décès de son épouse.


"BAYTONG" de Nonzee Nimibutr (Thaïlande)
avec Puwarit Poompuang, Jeeranun Manojam, Saranya Kruangsai, Attaporn Theemakorn
Tum, un moine bouddhiste qui a vécu depuis son enfance dans un monastère isolé, est appelé à laisser derrière lui sa vie monacale pour se rendre à Baytong, une région du sud de la Thaïlande majoritairement musulmane, veiller sur sa nièce dont la mère est morte dans un attentat. A travers les yeux et les gestes de l'enfant qu'il découvre, Tum va affronter ses doutes et faire face à la réalité du monde moderne.


"BLOOD AND BONES" de Yoichi Sai (Japon)
avec Beat Takeshi, Suzuki Kyoka, Tomoka Tabata
Shunpei, immigré coréen de la première génération, travaille dans une usine de poisson à Osaka. D'une nature extrêmement violente, il boit après le travail et est rongé par la haine. Quand l'usine ferme, il entraîne tout son entourage dans son orbite destructrice...

>>Critique : Un film d'une rare violence, desservi par un Takeshi Kitano impérial dans son rôle de père de famille tyrannique et hermétique à tout sentiment. Tiré du roman "CHI NO HONE" de Yang Sogiru, racontant l'histoire de son propre père, "BLOOD AND BONES" fait froid dans le dos tant il est teinté de cruauté et de réalisme. De temps à autres, une petite touche d'humour noir s'immisce dans les scènes les plus dures, le tout sur fond d'immigration coréenne sur le territoire japonais... Un film bouleversant et dramatique, réservé à un public averti.


"BREAKING NEWS" de Johnnie To (Hong Kong)
avec Richie Jen, Kelly Chen, Nick Cheung, Cheung Siu Fai, Hui Siu Hung
Une équipe du journal télévisé retransmet en direct une fusillade opposant des policiers à cinq malfrats. La diffusion de la défaite humiliante de la police porte un coup terrible à sa crédibilité. Elle dépêche alors trente mille hommes dans toute la ville afin de capturer les criminels. Alors qu'il mène une autre enquête, le détective Heng découvre par hasard le repère des cambrioleurs...

>>Critique : Déjà présenté l'année passée à Cannes hors compétition, voici le dernier film policier de Johnny To, spécialiste du genre, puisqu'il a déjà signé trente cinq autres long-métrages, parmi lesquels "THE BIG HEAT", "LIFELINE", "A HERO NEVER DIES" et "RUNNING ON KARMA", ou encore "HEROIC TRIO" et sa suite... Si "BREAKING NEWS" est un polar assez efficace grâce à un scénario original, montrant du doigt l'impact des médias sur le public et la manipulation de ceux-ci par les forces de police, on se prend agréablement au jeu des gunfights et des courses poursuites sans toutefois être réellement scotchés. L'on notera également quelques scènes sympathiques, presque touchantes, comme le repas avec la famille prise en otage, ou encore l'amitié naissante entre deux des malfrats, leur donnant un côté très humain. Pour info, "BREAKING NEWS" sortira le 20 avril prochain dans les salles.


"BRIDE OF SILENCE" de Doan Minh Phuong et Doan Thank Nghia (Vietnam)
avec Truong Ngoc Anh, Nguyen Manh Thang, Truong Huu Quy, Nguyen Anh Quan, Trinh Mai Anh
Alors qu'il est mourant, Tuy parle pour la première fois à son beau-fils Hien de sa mère Ly An. Les anciens du village donnèrent l'ordre de punir Ly An, tombée enceinte sans être mariée. Mais Tuy meurt avant d'avoir pu raconter la suite et Hien décide de partir pour connaître l'histoire de sa mère...


"KUNG FU HUSTLE" de Stephen Chow (Hong-Kong)
avec Stephen Chow, Yuen Wah, Leung Siu Leung, Dong Zhi Hua, Chiu Chi Ling, Xing Yu, Yuen Qiu
Dans le chaos de la Chine des années 40, un petit voleur, Sing, rêve de rejoindre le Gang des haches, la puissante organisation criminelle qui règne sur la ville. En tentant d'extorquer de l'argent aux habitants d'un quartier surpeuplé, Sing découvre que les paisibles artisans qui y vivent ne sont pas des proies aussi faciles qu'il le croyait...

>>Critique : Stephen Chow est de retour, après le succès mondial de son génial "SHAOLIN SOCCER", avec un film hommage aux héros du Kung Fu qu'il a toujours vénérés, projet qui lui tenait particulièrement à cœur depuis longtemps. Si "KUNG FU HUSTLE" ne possède pas l'humour décapant d'un "KING OF COMEDY" ou d'un "SHAOLIN SOCCER", ce long-métrage aux effets spéciaux parfois envahissants (petit clin d'œil au passage aux dessins animés de Tex Avery avec une scène à la "Bip Bip") fait tout de même passer un bon moment aux spectateurs, qui s'attendaient peut-être à quelque chose d'un peu plus raffiné.


"LEAVE ME ALONE" de Danny Pang (Hong Kong)
avec Ekin Cheng, Charlene Choi, Kenny Bee, Dayo Wong
Man et Kit, deux frères jumeaux séparés depuis le divorce de leurs parents, se retrouvent vingt ans plus tard. Un accident de voiture les conduit à échanger leur identité. Man se rend alors en Thaïlande à la place de son frère...


"LEO, ROI DE LA JUNGLE" de Yoshio Takeuchi (Japon)
Léo, un lion blanc, règne en roi dans la jungle. Il élève avec sa femme Laia ses deux lionceaux, Lune et Lukio. Mais leur vie paisible va être perturbée par un groupe d'hommes qui pénètre dans la forêt à la recherche de mystérieuses pierres, sources d'énergie...


"LOCATAIRES" de Kim Ki-duk (Corée du Sud)
avec Jae Hee, Lee Seung-yun, Kwon Hyuk-ho
Tae-suk laisse des prospectus sur les poignées de porte des maisons. Quand il revient quelques jours après, il sait ainsi lesquelles sont désertées. Il y pénètre alors et occupe ces lieux inhabités. Un jour, il s'installe dans une maison cossue et fait la connaissance de Sun-hwa, une femme maltraitée par son mari.


"PRINCESS OF MOUNT LEDANG" de Saw Teong Hin (Malaisie)
avec Tiara Jacquelina, M. Nasir, Christine Hakim, Slamet Rahardjo
A la fin du quinzième siècle, la mythique princesse Gusti Putri du royaume de Majapahit tombe éperdument amoureuse du légendaire guerrier Hang Tuah. Suite à une décision politique inattendue, elle apprend qu'elle doit épouser le Sultan de Melaka...

>>Critique : Plus grosse production cinématographique de Malaisie, également en compétition dans plusieurs festivals internationaux, "PRINCESS OF MOUNT LEDANG" est traité comme un conte , avec son lot de princesses et de princes charmants, ses décors féeriques et ses pouvoirs magiques fantastiques. Joli film, cependant très laborieux puisqu'il dure quasiment 2h30, et dans lequel les personnages ne sont pas spécialement attachants, ni extrêmement convaincants. Les images sont quant à elles magnifiques, mais n'auront pas suffi à maintenir certains spectateurs éveillés...


"RIKIDOZAN" de Song Hae-sung (Corée du Sud)
avec Sul Kyung-gu, Nakatani Miki
Ayant débuté sa carrière comme lutteur de Sumo, Rikidozan a contribué à faire de la lutte professionnelle le sport le plus populaire du Japon. Japonais d'origine coréenne, il s'est à la fois battu sur le ring mais aussi dans la vie contre les préjugés et la discrimination. Il est vite devenu un héros national au Japon.


"THE NEIGHBOR N°13" de Inoue Yosue (Japon)
avec Shidou Nakamura, Shun Oguri, Takashi Miike
Juzo est le souffre-douleur de son camarade de classe Akai. Un jour, Akai menace Juzo avec une bouteille d'acide au vitriol et lui brûle accidentellement le visage. Dix ans plus tard, Juzo emménage dans l'appartement n° 13 de l'immeuble où vit également la famille d'Akai...

>>Critique : Durant les premières minutes de "NEIGHNOR N°13", tout est un peu confus... Lorsque l'histoire s'installe enfin, le film devient de plus en plus intéressant, avec un côté surnaturel et schizophrène donné au personnage principal, qui devient absolument terrifiant quand il troque sa personnalité de jeune homme sage contre celle de l'ex-écolier défiguré et avide de vengeance. Adapté du manga de Santa Inoue, ce premier film de Yasuo Inoue comporte des scènes violentes et gores mais souffre légèrement d'un certain manque de peps. A noter la présence de Takashi Miike dans le rôle furtif d'un voisin massacré par notre héro...


"THREE EXTREMES" de Fruit Chan, Park Chan-wook et Takashi Miike (Hong-Kong, Corée du Sud, Japon)
avec Miriam Yeung, Bai Ling et Tony Leung Ka-fai / Lee Byung-hun, LIm Won-hee et Gang Hye-jung / Kyoto Hasegawa et Atsuro Watabe
"DUMPLINGS" (Nouvelle cuisine)
Une ancienne star de Hong-Kong approchant la quarantaine a choisi de rajeunir. Bien décidée à retrouver sa beauté d'antan, elle fait appel aux recettes culinaires d'un docteur un peu spécial...
"CUT" (Coupez !)
Réalisateur de renom, Ryu est un jeune homme riche, respecté et apprécié de tous. Tout semble réussir à ce mari comblé, jusqu'à sa rencontre avec un étranger qui a pénétré chez lui...
"BOX" (La boîte)
Romancière à succès, la belle et mélancolique Kyoko mène une vie solitaire, derrière laquelle se cache un lourd secret. Un secret qu'aimerait bien découvrir son éditeur, qui ne semble pas insensible au charme de la jeune femme...

>>Critique : Succédant au premier volet "TROIS HISTOIRES DE L'AU-DELA", ce sont encore une fois trois réalisateurs de renom qui se sont associés pour ce film à sketches au caractère horreur/épouvante. Le premier segment, "DUMPLINGS", signé Fruit Chan (à qui l'on doit notamment "DURIAN DURIAN", "MADE IN HONG-KONG" ou encore "LITTLE CHEUNG"), est assez surprenant... A travers un récit effroyable et non dénué d'humour noir, il est en fait question de la course au rajeunissement et du business de la beauté... Le second métrage, intitulé "CUT", est l'œuvre de Park Chan-wook, connu pour ses films "OLD BOY", "SYMPATHY FOR Mr VENGEANCE", "JSA"... On reconnaît d'ailleurs très bien la griffe du réalisateur coréen, obsédé par la persécution et la vengeance, qui nous gratifie d'un huis clos aux scènes bien sanglantes... Le dernier segment, "THE BOX", réalisé par le célèbre Takashi Miike ("FUDOH", "AUDITION", "DEAD OR ALIVE"...), est de loin le plus étrange des trois, racontant, dans une ambiance foraine glauque, une histoire de jalousie entre deux sœurs à travers des rêves récurrents et oppressants...
Pour l'ensemble des courts-métrages, les décors et les couleurs sont magnifiques, les scénarios originaux et terrifiants, bref, une seconde expérience très persuasive à l'instar de son prédécesseur ! Sortie nationale le 04 mai prochain...




.: HOMMAGE A TAKASHII MIIKE :.


"FUDOH" (Graine de Yakusa) - 1996
avec : Shosuke Tanihara, Kenji Takano, Marie Jinno, Tamaki Kenmochi
Un Yakusa, père de deux garçons, n'arrive pas à mener à bien une mission et doit prouver sa loyauté envers les autres familles de Yakusa en tuant son fils aîné...

>>Critique : Un film dur, qui dépeint le milieu sans pitié de la Mafia japonaise à travers un scénario emprunté à l'univers du manga, dans lequel le fils vengeur s'oppose à un père cruel en créant un clan puissant, composé uniquement d'enfants et d'adolescents entraînés à tuer, la nouvelle génération de Yakusas... Les scènes sanglantes ne manquent pas et les personnages principaux jouent leur rôle à merveille, bref, "FUDOH" est une œuvre décadente et ultra violente, teintée d'humour noir... Âmes sensibles, s'abstenir !


"BIRD PEOPLE IN CHINA" - 1998
avec : Mashiro Motoki, Renji Ishibashi, Mako, Wang Li Li
Un jeune cadre dynamique, un Yakusa caractériel et un interprète flegmatique partent pour la région du Yun Nan en Chine, chacun dans un but très différent...


"AUDITION" - 1999
avec : Ryo Ishibashi, Eihi Shiina, Tetsu Sawaki, Jun Kunimura
Après la mort de sa femme, Aoyama décide de se remarier. Un de ses amis organise une audition pour un film fictif afin qu'il puisse trouver sa nouvelle compagne parmi les candidates...

>>Critique : Adapté d'un célèbre ouvrage de Ryu Murakami, également réalisateur de ses propres nouvelles ("TOKYO DECADENCE", "KYOKO"...), "AUDITION" décrit les rapports amoureux entre hommes et femmes dans la société japonaise moderne à travers le personnage d'Aoyama, veuf endurci qui croit avoir trouvé l'âme sœur en la personne d'Azami grâce à un casting... Derrière l'apparence fragile et angélique de la jeune femme se cache une personnalité étrange et complexe, traumatisée par un passé douloureux, qui la conduit aux pires extrémités. Entre cauchemar et réalité, la tension monte crescendo jusqu'au grand final, à la limite du soutenable. Un film terrifiant et déroutant, très bien réalisé, qui ne laisse pas indifférent.


"DEAD OR ALIVE" - 1999
avec : Riki Takeuchi, Sho Aikawa, Renji Ishibashi, Hitoshi Ozawa
Ryuchi et sa bande de truands veulent mettre la main sur le trafic de drogue venant de Taïwan. Seul le détective Jojima peut les en empêcher...


"THE GUYS FROM PARADISE" - 2000
avec : Monsour Del Rosario, Kenichi Endo, Kazuhiko Kanayama
Accusé à tort de trafic d'héroïne, un cadre dynamique se retrouve incarcéré dans une prison aux Philippines, appelée « Paradise ».


"THE HAPPINESS OF THE KATAKURIS" - 2001
avec : Kenji Sawada, Naomi Nishida, Keiko Matsuzaka, Shinji Takeda
Les Katakuri viennent juste d'ouvrir un refuge dans les montagnes. Malheureusement, leur premier client se suicide dans sa chambre. Afin de ne pas éveiller les soupçons, ils décident d'enterre le corps dans le fond de la cour.

>>Critique : œuvre complètement déjantée de Takashi Miike, ce film à l'humour noir reprend tous les clichés les plus ridicules de la comédie musicale ! Les toutes premières images d'animation en pâte à modeler créent une sorte de confusion chez le spectateur, qui se demande s'il ne s'est pas trompé de salle... mais bien vite on se laisse prendre au jeu de cette petite famille parfaite qui attire une poisse incroyable autour de son auberge. Les personnages sont tous plus drôles et caricaturaux les uns que les autres, les situations burlesques et complètement fantaisistes s'enchaînent, le tout avec des effets spéciaux délibérément kitsch.... Une comédie musicale macabre, originale et très réussie !


"GOZU" - 2003
avec Hideki Sone, Sho Aikawa, Kimika Yoshino, Shohei Hino
Un jeune Yakusa est dévoué à son aîné qui lui a jadis sauvé la vie. Un jour, son patron lui demande de tuer son mentor car ce dernier semble depuis peu perdre la raison.


"THREE EXTREMES : BOX" (La boîte)
avec Kyoto Hasegawa et Atsuro Watabe
Romancière à succès, la belle et mélancolique Kyoko mène une vie solitaire, derrière laquelle se cache un lourd secret. Un secret qu'aimerait bien découvrir son éditeur, qui ne semble pas insensible au charme de la jeune femme...

>> Critique : Voir plus haut la critique complète du film dans la section Panorama.




.: HOMMAGE A CHRISTINE HAKIM :.


"BEHIND THE MOSQUITO NET" de Teguh Karya - 1983
avec Christine Hakim, Slamet Rahardjo, Nungki Kusumastuti, August Melasz
Hasan vit avec sa femme chez sa belle-mère qui le compare toujours à son autre gendre, un riche propriétaire d'usine. La pression familiale oblige des jeunes mariés à tout faire pour devenir indépendants...


"PONIRAH" de Slamet Rahardjo – 1983
avec Christine Hakim, Ray Sahetapy, Bambang Hermanto, Nani Vidia
Suite à la mort tragique de sa mère et de son frère, Ponirah est emmenée par une servante qui va s'occuper d'elle comme de son propre enfant.


"WOMAN OF COURAGE" de Eros Djarot - 1988
avec Christine Hakim, Pietradjaja Burnama, Rudy Wowor, Slamet Rahardjo
Alors que Sumatra est encore sous domination hollandaise, la Hollande déclare la guerre au royaume rebelle d'Aceh. Le peuple musulman de cette région se rassemble derrière le chef Tueku Umar et sa femme afin de lutter contre l'envahisseur.


"LEAF ON A PILOW" de Garin Nugroho - 1998
avec Christine Hakim, Kancil Sugeng, Heru
A Yogyakarta, la capitale de la tradition royale javanaise, trios enfants des rues vivent de mendicité. Ils rêvent à un avenir meilleur et trouvent le réconfort maternel en la personne d'Asih.


"PRINCESS OF MOUNT LEDANG" de Saw Teong Hin - 2004
avec Tiara Jacquelina, M. Nasir, Christine Hakim, Slamet Rahardjo
A la fin du quinzième siècle, la mythique princesse Gusti Putri du royaume de Majapahit tombe éperdument amoureuse du légendaire guerrier Hang Tuah. Suite à une décision politique inattendue, elle apprend qu'elle doit épouser le Sultan de Melaka...

>>Critique : Voir plus haut la critique complète du film dans la section Panorama.




.: REGARD SUR FRUIT CHAN :.



"MADE IN HONG KONG" - 1997
avec Sam Lee, Neicky Yim Hui-Chi, Wenbers Li Tung-Chuen, Amy Tam
Autumn Moon a abandonné ses études et travaille dorénavant pour un chef de la Mafia locale. Il tombe amoureux de Ping, une jeune fille atteinte d'une maladie incurable...


"LITTLE CHEUNG" - 1999
avec Yuet-Ming Yiu, Wai-Fan Mak, Yuet-Man Mak, Robby, Sun-Yau Chu
Le petit Cheung a neuf ans et travaille dans le restaurant de son père. Il est confronté à un monde où l'argent est roi. En compagnie d'une fille de son âge, il décide de partir à la recherche de son frère, chassé par son père et adopté par la Mafia...


"DURIAN DURIAN" - 2000
avec Hailu Qin, Wai-Fan Mak, Xiao Ming Biao, Wai Yiu Yung
Une jeune femme et une petite fille tentent de survivre illégalement à Hong-Kong. La première se prostitue et la seconde travaille afin d'aider sa famille à sortir de la misère...


"THREE EXTREMES : DUMPLINGS" (Nouvelle cuisine)
avec Miriam Yeung, Bai Ling et Tony Leung Ka-fai
Une ancienne star de Hong-Kong approchant la quarantaine a choisi de rajeunir. Bien décidée à retrouver sa beauté d'antan, elle fait appel aux recettes culinaires d'un docteur un peu spécial...

>> Critique : Voir plus haut la critique complète du film dans la section Panorama




Palmarès 2005 :

Le jury présidé par Régis Wargnier, entouré de Solveig Anspach, Vahina Giocante, Christophe Honoré et Christopher Thompson a décerné les prix suivants :

LOTUS DU MEILLEUR FILM - Grand Prix :
"HOLIDAY DREAMING" de Fu-Chun HSU (Taïwan)
LOTUS DU JURY - Prix du Jury :
"THIS CHARMING GIRL" de LEE Yoon-ki (Corée du Sud)
LOTUS DU MEILLEUR SCENARIO - Prix du Groupe Lucien Barrière
"THE WORLD" de Jia Zhang-ke (Chine)


Le jury présidé par Eric Serra, entouré de Isabelle Giordano, Alain Berberian, Jean-Pierre Lorit et Brian Molko a décerné le prix suivant :

LOTUS ACTION ASIA - Grand Prix Action Asia parrainé par la chaîne 13ème Rue
"ARAHAN" de Ryoo Seung-wan (Corée du Sud)


Le jury composé de journalistes de la presse internationale a décerné le prix suivant :

LOTUS AIR FRANCE - Prix de la Critique Internationale
"HOLIDAY DREAMING" de Fu-Chun HSU (Taïwan)


Le jury composé de cinq lecteurs du magazine Première a décerné le prix suivant :

LOTUS PREMIERE - Prix du Magazine Première
"ELECTRIC SHADOWS" de Xiao Jiang (Chine)


Remerciements à Sophie Bataille et Diana Badreddine du Public Système Cinéma, Jean-Pierre Dionnet et Asian Star, ainsi qu'à tout le personnel du festival pour son accueil.
Note de : 10 sur 10
Publiée le
7ème Festival du Film Asiatique de Deauville
7ème Festival du Film Asiatique de Deauville
7ème Festival du Film Asiatique de Deauville
7ème Festival du Film Asiatique de Deauville
7ème Festival du Film Asiatique de Deauville
7ème Festival du Film Asiatique de Deauville
7ème Festival du Film Asiatique de Deauville
7ème Festival du Film Asiatique de Deauville
7ème Festival du Film Asiatique de Deauville
7ème Festival du Film Asiatique de Deauville
7ème Festival du Film Asiatique de Deauville
7ème Festival du Film Asiatique de Deauville
7ème Festival du Film Asiatique de Deauville
7ème Festival du Film Asiatique de Deauville
7ème Festival du Film Asiatique de Deauville
7ème Festival du Film Asiatique de Deauville
7ème Festival du Film Asiatique de Deauville
7ème Festival du Film Asiatique de Deauville
7ème Festival du Film Asiatique de Deauville
7ème Festival du Film Asiatique de Deauville
7ème Festival du Film Asiatique de Deauville
7ème Festival du Film Asiatique de Deauville
7ème Festival du Film Asiatique de Deauville
7ème Festival du Film Asiatique de Deauville
7ème Festival du Film Asiatique de Deauville
7ème Festival du Film Asiatique de Deauville
7ème Festival du Film Asiatique de Deauville
7ème Festival du Film Asiatique de Deauville
7ème Festival du Film Asiatique de Deauville
7ème Festival du Film Asiatique de Deauville
7ème Festival du Film Asiatique de Deauville
7ème Festival du Film Asiatique de Deauville
7ème Festival du Film Asiatique de Deauville
7ème Festival du Film Asiatique de Deauville
7ème Festival du Film Asiatique de Deauville
7ème Festival du Film Asiatique de Deauville
7ème Festival du Film Asiatique de Deauville
7ème Festival du Film Asiatique de Deauville
7ème Festival du Film Asiatique de Deauville
7ème Festival du Film Asiatique de Deauville
7ème Festival du Film Asiatique de Deauville
7ème Festival du Film Asiatique de Deauville
7ème Festival du Film Asiatique de Deauville
7ème Festival du Film Asiatique de Deauville
[phpBB Debug] PHP Warning: in file /home/users3/o/ohmygore/www/admin/lib.php on line 649: getimagesize(/home/users3/o/ohmygore/www/movies/aaaaaa/t_01.jpg) [function.getimagesize]: failed to open stream: No such file or directory
[phpBB Debug] PHP Warning: in file /home/users3/o/ohmygore/www/admin/lib.php on line 659: getimagesize(/home/users3/o/ohmygore/www//movies/aaaaaa/01.jpg) [function.getimagesize]: failed to open stream: No such file or directory
[phpBB Debug] PHP Warning: in file /home/users3/o/ohmygore/www/admin/lib.php on line 661: Division by zero
[phpBB Debug] PHP Warning: in file /home/users3/o/ohmygore/www/admin/lib.php on line 672: imagecreatetruecolor() [function.imagecreatetruecolor]: Invalid image dimensions
[phpBB Debug] PHP Warning: in file /home/users3/o/ohmygore/www/admin/lib.php on line 673: imagecreatefromjpeg(/home/users3/o/ohmygore/www//movies/aaaaaa/01.jpg) [function.imagecreatefromjpeg]: failed to open stream: No such file or directory
[phpBB Debug] PHP Warning: in file /home/users3/o/ohmygore/www/admin/lib.php on line 674: imagecopyresampled(): supplied argument is not a valid Image resource
[phpBB Debug] PHP Warning: in file /home/users3/o/ohmygore/www/admin/lib.php on line 675: imagejpeg(): supplied argument is not a valid Image resource
[phpBB Debug] PHP Warning: in file /home/users3/o/ohmygore/www/admin/lib.php on line 649: getimagesize(/home/users3/o/ohmygore/www/movies/aaaaaa/t_01.jpg) [function.getimagesize]: failed to open stream: No such file or directory
[phpBB Debug] PHP Warning: in file /home/users3/o/ohmygore/www/admin/lib.php on line 659: getimagesize(/home/users3/o/ohmygore/www//movies/aaaaaa/01.jpg) [function.getimagesize]: failed to open stream: No such file or directory
[phpBB Debug] PHP Warning: in file /home/users3/o/ohmygore/www/admin/lib.php on line 661: Division by zero
[phpBB Debug] PHP Warning: in file /home/users3/o/ohmygore/www/admin/lib.php on line 672: imagecreatetruecolor() [function.imagecreatetruecolor]: Invalid image dimensions
[phpBB Debug] PHP Warning: in file /home/users3/o/ohmygore/www/admin/lib.php on line 673: imagecreatefromjpeg(/home/users3/o/ohmygore/www//movies/aaaaaa/01.jpg) [function.imagecreatefromjpeg]: failed to open stream: No such file or directory
[phpBB Debug] PHP Warning: in file /home/users3/o/ohmygore/www/admin/lib.php on line 674: imagecopyresampled(): supplied argument is not a valid Image resource
[phpBB Debug] PHP Warning: in file /home/users3/o/ohmygore/www/admin/lib.php on line 675: imagejpeg(): supplied argument is not a valid Image resource
[phpBB Debug] PHP Warning: in file /home/users3/o/ohmygore/www/admin/lib.php on line 649: getimagesize(/home/users3/o/ohmygore/www/movies/aaaaaa/t_01.jpg) [function.getimagesize]: failed to open stream: No such file or directory
[phpBB Debug] PHP Warning: in file /home/users3/o/ohmygore/www/admin/lib.php on line 659: getimagesize(/home/users3/o/ohmygore/www//movies/aaaaaa/01.jpg) [function.getimagesize]: failed to open stream: No such file or directory
[phpBB Debug] PHP Warning: in file /home/users3/o/ohmygore/www/admin/lib.php on line 661: Division by zero
[phpBB Debug] PHP Warning: in file /home/users3/o/ohmygore/www/admin/lib.php on line 672: imagecreatetruecolor() [function.imagecreatetruecolor]: Invalid image dimensions
[phpBB Debug] PHP Warning: in file /home/users3/o/ohmygore/www/admin/lib.php on line 673: imagecreatefromjpeg(/home/users3/o/ohmygore/www//movies/aaaaaa/01.jpg) [function.imagecreatefromjpeg]: failed to open stream: No such file or directory
[phpBB Debug] PHP Warning: in file /home/users3/o/ohmygore/www/admin/lib.php on line 674: imagecopyresampled(): supplied argument is not a valid Image resource
[phpBB Debug] PHP Warning: in file /home/users3/o/ohmygore/www/admin/lib.php on line 675: imagejpeg(): supplied argument is not a valid Image resource
[phpBB Debug] PHP Warning: in file /home/users3/o/ohmygore/www/admin/lib.php on line 649: getimagesize(/home/users3/o/ohmygore/www/movies/aaaaaa/t_01.jpg) [function.getimagesize]: failed to open stream: No such file or directory
[phpBB Debug] PHP Warning: in file /home/users3/o/ohmygore/www/admin/lib.php on line 659: getimagesize(/home/users3/o/ohmygore/www//movies/aaaaaa/01.jpg) [function.getimagesize]: failed to open stream: No such file or directory
[phpBB Debug] PHP Warning: in file /home/users3/o/ohmygore/www/admin/lib.php on line 661: Division by zero
[phpBB Debug] PHP Warning: in file /home/users3/o/ohmygore/www/admin/lib.php on line 672: imagecreatetruecolor() [function.imagecreatetruecolor]: Invalid image dimensions
[phpBB Debug] PHP Warning: in file /home/users3/o/ohmygore/www/admin/lib.php on line 673: imagecreatefromjpeg(/home/users3/o/ohmygore/www//movies/aaaaaa/01.jpg) [function.imagecreatefromjpeg]: failed to open stream: No such file or directory
[phpBB Debug] PHP Warning: in file /home/users3/o/ohmygore/www/admin/lib.php on line 674: imagecopyresampled(): supplied argument is not a valid Image resource
[phpBB Debug] PHP Warning: in file /home/users3/o/ohmygore/www/admin/lib.php on line 675: imagejpeg(): supplied argument is not a valid Image resource
7ème Festival du Film Asiatique de Deauville7ème Festival du Film Asiatique de Deauville7ème Festival du Film Asiatique de Deauville7ème Festival du Film Asiatique de Deauville

- VOS COMMENTAIRES (ancienne version pour ceux qui n'ont pas de compte Facebook) -

Attention, vous laissez des commentaires sur le film et non sur la critique ou le site.
Tout commentaire injurieux, raciste ou déplacé sera supprimé par la rédaction.
Sharita Termeer - 07/08/2014 à 09:46
# 3

Properly just considered i'd say howdy. Terrific web site Ian.

Sharita Termeer - 07/08/2014 à 07:05
# 2

Properly just considered i'd say howdy. Terrific web site Ian.

Sharita Termeer - 01/08/2014 à 14:46
# 1

Properly just considered i'd say howdy. Terrific web site Ian.

Laissez votre commentaire
Nom / Pseudo :
Email :
Site Web :
Commentaire :
1 + 3 = ?

Cette page a été vue 16505 fois.