pixel
Retour à l'accueil > Critiques >

Critique du film 30 Jours De Nuit : Jours Sombres

30 JOURS DE NUIT : JOURS SOMBRES

Titre original : 30 Days Of Night : Dark Days
Réalisé par Ben Ketai
Année : 2010
Pays : USA
Durée : 92 min
Note du rédacteur : 8 / 10

L'HISTOIRE

Après avoir passé près d'un an à essayer de faire éclater la vérité au grand jour, Stella va tout tenter pour se venger de Lilith, un puissant vampire responsable de l'attaque contre son village en Alaska.

LA CRITIQUE

Séquelle du premier "30 JOURS DE NUIT" de David Slade, "30 JOURS DE NUIT : JOURS SOMBRES", reprend l'histoire un an après les massacres de Barrow. Stella Oleson, bien décidée à venger la mort de son mari et de ses amis, décide de révéler au monde entier l'existence des vampires. Hélas, les conférences et son livre n'ont que peu d'impacts sur le public. Elle rejoindra, malgré elle, un groupe de chasseurs de vampires, déterminée à exterminer ces créatures sanguinaires.

Ben Ketai, le réalisateur, s'en sort avec les honneurs, respectant son cahier des charges tout en apportant une vision nouvelle à la franchise. Exit les paysages neigeux et désertiques de l'Alaska, "30 JOURS DE NUIT : JOURS SOMBRES" se déroule à Los Angeles. Les tons chauds des couleurs apportés par un soleil omniprésent lors des scènes de jour, remplacent les tons froids du premier opus.
"30 JOURS DE NUIT : JOURS SOMBRES" est scénarisé par Steve Niles, le créateur du comics original, apportant le gage d'un respect de l'esprit du média d'origine.

Budget oblige, Ben Ketai, a dû se débrouiller avec les moyens du bord pour réaliser un métrage potable.
Casting moins prestigieux composé entre autre de Kiele Sanchez qui s'en sort honnêtement en Stella (joué précédemment par Melissa George), un personnage écorché vif et combatif, Mia Kirsner en Lilith, sombre froide et impressionnante, ou encore Rhys Coiro (Paul), Harold Perrineau (Todd), Katharine Isabelle (Stacey), la fine équipe de chasseurs de vampires, sans oublier Troy Ruptash (Agent Norris), flic ripou qui voue une fascination pour les vampires.
Ketai dirige ce petit monde correctement, les acteurs ne caricaturant pas leurs personnages.
Venons-en au clou du spectacle: les effets gores. Ben Ketai, n'hésite pas à faire couler l'hémoglobine dans des scènes violentes bien rendues. Le côté sauvage des vampires du premier métrage, se voit conforté dans cette suite faisant oublier au spectateur la monotonie du décor industriel.

DTV sacrément honnête, "30 JOURS DE NUIT : JOURS SOMBRES", ravira les fans du premier opus.

Note de : 8 sur 10
Publiée le
30 Jours De Nuit : Jours Sombres
30 Jours De Nuit : Jours Sombres30 Jours De Nuit : Jours Sombres30 Jours De Nuit : Jours Sombres30 Jours De Nuit : Jours Sombres

- VOS COMMENTAIRES (ancienne version pour ceux qui n'ont pas de compte Facebook) -

Attention, vous laissez des commentaires sur le film et non sur la critique ou le site.
Tout commentaire injurieux, raciste ou déplacé sera supprimé par la rédaction.
Aucun commentaire pour l'instant.
Laissez votre commentaire
Nom / Pseudo :
Email :
Site Web :
Commentaire :
4 + 2 = ?

Cette page a été vue 3540 fois.